Archives de Catégorie: Pratiques en herbes

Ma ville du futur, ce sera…

dansmavilledufutur2 dansmavilledufutur3 dansmavilledufutur3_0001 dansmavilledufutut1

Propositions de Laure-Anne, Lucien, Daris et Funda. Elèves de la classe de CE2 de l’école 1 rue Pihet. Projet Danser la ville.

Quand les élèves de CE1 s’inspirent de Henri Michaux pour imaginer leur ville du futur…

Sur une grande route, il n’est pas rare de voir une vague, une vague toute seule, une vague à part de l’océan.
Elle n’a aucune utilité, ne constitue pas un jeu.
C’est un cas de spontanéité magique.

L’arbre qui bat des branches je ne l’ai pas vu, mais on m’en a beaucoup parlé. 
Il ne peut en battre que les quinze premiers jours de printemps, ensuite la souplesse vient à lui manquer et il demeure indifférent et posé comme les autres arbres, bourrés de duretés incompatibles avec l’expression et la danse.

Henri Michaux, « Au pays de la magie »
POESIE / GALLIMARD

Classe de CE1 – école Lesseps (20e) – projet Danser la ville ! –

Danser la ville !

Les élèves de CE2 de l’école Pihet (11e) et CE1 de l’école Lesseps ont eu leur première séance d’atelier ce lundi 10 décembre 2013. Au cours des mois de décembre, janvier et février, les danseurs et chorégraphes Sophie Mathey et Phlippe Reinaldos les initient au geste dansé. Comme tous les ans, la ville est leur source d’inspiration ; cette année ils questionnent la ville du futur.
vrac10-12 009 vrac10-12 013

Villes invisibles et rêves sonores

A partir du livre « Les villes invisibles » d’Italo Calvino trois classes, deux projets pour interroger en musique la notion de ville et imaginer leurs villes rêvées, leurs villes utopiques…

« Urbs, urbs, urbs »
Sous la houlette de la compositrice Marie-Hélène Bernard et de la chanteuse de l’Ensemble Aleph, Monica Jordan, les élèves construisent des séquences musicales à base de chant et de tuyaux sonores. Au fil des ateliers ils nous donnent leur vision de leur ville idéale. Le premier atelier a eu lieu aujourd’hui.
« Urbs, urbs, urbs
Nous sommes des citadins
Urbs, urbs, urbs
Nous sommes des citadines
Dans ma ville il y aura, dans ma ville il y aura… »
Projet mené de novembre 2012 à février 2013
avec les élèves de la classe de  CP A de l’école Baudricourt A (Paris, 13e), leur enseignante Sophie  Sophie Rapaport et la professeure de Musique de la Ville de Paris, Nathalie Busseuil).

« microOpéra* »
Aujourd’hui, nous avons également reçu les premières partition du compositeur Jean-Michel Bossini.


* « Comme son nom l’indique le microOpéra est une forme dérivée de l’opéra historique mais sur une durée n’excédant pas une dizaine de minutes. Cette notion accélérée, quasi urbaine dans sa précipitation temporelle et formelle (Paul Virilio) correspond aux rythmes de notre société actuelle au-delà de celle du spectacle, prisonnière d’un temps plus économique, lié à la consommation et à l’immédiateté ; cela n’empêche pas une réalisation de qualité créant un véritable sens culturel.
Le microOpéra est forcément pluridisciplinaire dans son état autant que dans son expression et se servira de l’ensemble des médias artistiques mis à sa disposition : ensembles musicaux en direct, scénographies, technologies de l’image, bandes sonores préenregistrées, emprunts possibles à l’Histoire de l’Art et du Cinéma, performances sous toutes ses formes (danse, par exemple).
(…) Le sujet tourne autour du Grand Paris, de l’urbain, de l’architectural et des nouvelles conditions sociales de la Ville. Un texte de référence est pour le moment pressenti : « Les villes invisibles » d’Italo Calvino, livre ouvrant sur un imaginaire créatif. »
Projet mené de décembre 2012 à juin 2013 avec :
– les élèves de la classe de CM1-CM2 de l’école des Grands Moulins (Paris, 13e), leur enseignante Carine Mahé et la professeur de Musique de la Ville de Paris, Nathalie Bricourt.
– les élèves de la classe de CM1 de l’école Guy Moquet (Ivry), leur enseignante Natalie Pessé et la DUMiste du Conservatoire d’Ivry, Mathilde Costel.

Une présentation, des questions, des réactions.

Dans le cadre de la résidence d’artistes L’Art pour Grandir/Mairie de Paris au collège Elsa Triolet (Paris 13e) : Le récit scandinave à l’épreuve de l’adolescence.
1er atelier du metteur en scène Christophe Laluque.

Il interviendra pendant 6 ateliers dans la classe de 5e1 avec le comédien Marc Soriano afin de mettre en voix et de mettre en espace le texte de Jon Fosse, « Kant »

La séance commence par la présentation du spectacle mis en scène par Christophe Laluque,  » Le Manuscrit des chiens 1 : Quelle Galère !  » que les élèves viendront voir au théâtre Dunois le jeudi 15 novembre à 10h.

– La différence entre le rêve et la réalité est peut être plus mince qu’on le pense, affirme Christophe Laluque
– Ah NON ! s’exclame Emmanuelle.

Le débat est lancé, la séance va alors garder ce rythme.

Rires, peurs, réflexions, appréhensions, découverte de l’autre. L’autre, le camarade « qui, n’est pas son pote », et pourtant, celui avec qui on partage un dialogue, on échange des répliques, en s’appliquant pour jouer mais en voulant avoir l’air détaché… Néanmoins le rire nerveux rattrape rapidement cette nonchalance apparente.

Jon Fosse a dit : «Les êtres humains n’ont pas un caractère défini … Ce n’est pas nos identités mais nos relations qui mènent nos vies. Et il n’y a pas d’autre forme d’art que le théâtre qui permette de représenter le jeu de la communauté humaine. »

Cette classe semble représenter cette communauté, aussi fragile soit-elle, en pleine mutation, confrontée à l’évolution de chacun qu’impose l’implication théâtrale.

Ecole du spectateur #1 | Exercice critique

Sous la houlette de Dominique Duthuit, journaliste, des élèves du collège Thomas Mann (13e) se prêtent au jeu de la critique de théâtre. Ils livrent leur point de vue et leur interprétation, mais également leurs sentiments, remarques, émotions de spectateur sur la pièce « L’Arrestation » programmée au théâtre Dunois en novembre 2011.

Retour sur le texte de Mario Batista mis en scène par Christophe Laluque (L’Amin Cie Théâtrale).

Avec la participation de Arnaud, Camille, Iris et Elma, élèves de 3ème au collège Thomas Mann (13e).
Emission diffusée sur Radio Clype. Merci à Gwenaele Guillerm et Lionel Chevalier.

Image

Oh boy!

Photos Philippe Stisi

Sur Radio CLYPE, interview de Lionel Erdogan, interprète de la pièce Oh Boy! (molière jeune public 2010) par les élèves de la classe de CM1 de l’école primaire rue de Choisy, (13e).