Archives de Catégorie: Clin d’oeil

Lien

Les animaux en ont marre !

Découvrez quelques chansons du spectacle Comment ça va sur la terre ?

Les animaux en ont marre

Le ver de terre

L’hippocampe

Le zèbre

A découvrir au théâtre Dunois du 3 au 14 avril 2013. A voir en famille dès 5 ans.
Sortie du CD courant mars. Plus d’information sur le site de la compagnie : www.commentcavasurlaterre.com

Publicités

Des nouvelles de Buenos Aires

Alors que la première du conte musical « Hombrecito : Le Petit Bonhomme de Buenos Aires » a lieu la semaine prochaine au théâtre (du 13 au 24 février 2013). AlmaViva Ensemble nous a envoyé ce week-end, un extrait du spectacle, afin de faire connaissance avec leur « petit bonhomme du carreau de céramique ».
Présentation en musique !

« Milonga des los 70 » extrait de « Hombrecito : Le Petit Bonhomme de Buenos Aires », AlmaViva

2013

Après quelques jours de coupure pour les fêtes, la saison reprend le 8 janvier avec La République des enfants et L’ogre déchu, deux spectacles du collectif italien, le Teatro delle Briciolle.
En attendant d’accueillir les premiers artistes et spectateurs de l’année, on a profité du calme de ces quelques jours pour coller, étiqueter  mettre sous plis, timbrer, envoyer Gazelles, trimestriels janvier-mars, affiches…
Toute l’équipe du théâtre vous souhaite une belle année 2013. Au plaisir de vous accueillir, de vous rencontrer, de vous retrouver pour la suite de la saison !

gazelle et tract 002
affiche 003 affiche 011

Semaine italienne

Mardi 4 décembre après-midi, les répétitions  de l’ensemble Aleph se poursuivent pour la session de ce week-end : deux classes de CP du quartier (école Baudricourt A et64 rue Dunois) assistent à la répétition du « Quartetto IV Altri Spettri » du compositeur italien  Stefano Bonilauri.

concert pédagogique aleph 001

A l’issue de la répétition, les musiciens improvisent avec les élèves curieux un temps d’échange autour des instruments.

Constructivisme et Futurisme

Johan Popelard, Historien de l’art et chargé de cours à l’Université Paris 1
Serge Desautels , musicien

 Samedi 24 novembre à 20h, à l’issue de la représentation des Frères Choum, a eu lieu une rencontre entre Johan Popelard et Serge Desautels. Partant du spectacle, les deux intervenants ont évoqué le milieu artistique russe des années 1920 et ses avant-gardes. Serge Desautels a expliqué pourquoi cette période avait été choisie et quelles références nous pouvions retrouver sur scène. De Meyerhold à Eisenstein en passant par Malevitch, c’est un large panorama qui a été brossé. Nous retiendrons de Meyerhold la biomécanique, méthode qui permet d’entraîner l’acteur en le faisant se focaliser sur une approche purement physique, et qui a inspiré de nombreux mouvements des acteurs sur le plateau. Il est également fait référence à l’univers des machines par le biais de Chaplin et son film Les Temps Modernes avec notamment  la machine dévoilée dans les dernières minutes du spectacle. D’autres figures du cinéma sont convoquées durant le spectacle comme Buster Keaton  ou les Marx Brothers.

Le cocu magnanime, 1922, mise en scène de Meyerhold et décors de Popova

The Marx Brothers/From left to right: Groucho, Chico, Harpo/A Day at the Races

Référence supplémentaire, le carré rouge de l’artiste Malevitch, identifiable sur plusieurs éléments du décor, évoque le suprématisme russe et symbolise le rassemblement. Mais le carré rouge que l’on retrouve sur le tapis de scène peut également faire référence aux peintures de l’américain Pieter Mondrian, autre artiste abstrait de cette période.

Kazimir Malevitch, « Carré rouge » (1925 : Saint-Pétersbourg, musée Russe ; huile sur toile, 53 x 53 cm)

Comme d’autres mouvements du début du siècle, tel les dadaïstes, les constructivistes et futuristes russes revendiquent une table rase du passé, qui n’est pourtant, après analyse, pas aussi évidente que voulaient le laisser croire ces artistes.

Leur inventivité, si elle fut dans un premier temps considérée par le régime soviétique comme  une rupture avec « l’art bourgeois » fut dans un second temps rejetée et assimilée à des formes élitistes et non plus populaires, menant un certain nombre de ces artistes au Goulag ou à l’éxécution.

 A travers le spectacle des Frères Choum, c’est toute une période et ses idéaux qui sont évoqués, du théâtre au cinéma, de la musique à la poésie.

Quelques extraits vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=DrC_1HCKvuA

https://www.youtube.com/watch?v=0N6MqSGdvj0

Quelques Références:

http://univ-paris1.academia.edu/JohanPopelard

http://pedagogie.ac-toulouse.fr/col-ingres-montauban/spip/IMG/pdf/carre_rouge_cours.pdf

http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-futurisme2008/ENS-futurisme2008-08-cubofuturisme.html

http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-monochrome/ENS-monochrome.html#russe

Réveil en fanfare

Répétition matinale pour les musiciens d’Odyssée ensemble & cie.

 

 

Quelle galère !

Même quand c’est fini ça continue…  les adolescents en redemandent, les questions fusent. Cet après-midi au théâtre Dunois une rencontre impromptue pour Loïc Le Roux (comédien jouant le rôle de Websterr le chien solitaire du « Manuscrit des chiens 1 : Quelle galère ! » de Jon Fosse) avec les collégiens de Thomas Mann (Paris 13e) .